Le Christ est ressuscité !

Richard Zienkiewicz


le

Chrystus zmartwychwstał! Χριστὸς ἀνέστη! Christus resurrexit! Христóсъ воскрéсе!


ette année, le même jour, tous les chrétiens se réjouissent à l’unisson de la résurrection du Christ. En particulier les catholiques, bien entendu, mais aussi les orthodoxes que le pape saint Jean-Paul II définissait comme le deuxième poumon de l’Europe. Catholiques et orthodoxes calculent de la même façon la date de Pâques – le premier dimanche qui suit la première pleine lune de printemps –, d’après la définition établie en 325 par le concile de Nicée. Toutefois, tandis que les catholiques se basent sur le calendrier grégorien mis en place en 1582, les orthodoxes utilisent toujours le calendrier julien qui était en vigueur avant la réforme du pape Grégoire XIII. Entre les deux confessions, dans le calendrier grégorien, il en résulte le plus souvent un décalage d’une semaine dans les dates de Pâques, mais il peut y avoir parfois quatre ou cinq semaines d’écart, comme ce fut le cas en 2016 quand la fête est tombée le 27 mars chez les catholiques et le 1er mai (grégorien) chez les orthodoxes. Il arrive aussi que les dates coïncident comme cette année ou comme en 2014. La prochaine fois, ce sera en 2025. Cette coïncidence est établie dans le calendrier grégorien, car notre dimanche 16 avril grégorien correspond en réalité au dimanche 2 avril du calendrier julien.
Depuis 1924, suite à la décision du Patriarcat œcuménique de Constantinople, les orthodoxes polonais sont organisés dans une Église autocéphale avec à sa tête le Métropolite de Varsovie et de toute la Pologne. Depuis 1998, son titulaire est Sa Béatitude Sawa. L’Église orthodoxe de Pologne revendique entre cinq et six cent mille fidèles, ce qui en fait la deuxième Église du pays. Cependant, selon le recensement de 2011, seules cent cinquante-six mille personnes ont déclaré leur appartenance à cette Église. La grande majorité des orthodoxes polonais se trouve dans l’est du pays. Les traces de la présence orthodoxe en Pologne remontent au IXe siècle quand des missions d’évangélisation, venues de Grande-Moravie, ont sillonné l’Europe centrale et orientale, mais les historiens sont partagés. En 1596, après l’Union de Brest, les orthodoxes de la République des Deux Nations reconnaissent la primauté du pape et les dogmes catholiques tout en gardant leur rite byzantin, leur structure et leur droit canonique, ce qui donne naissance à l’Église gréco-catholique dite uniate. Elle revendique aujourd’hui cinquante-cinq mille fidèles (trente-trois mille selon le recensement) habitant en majorité dans le sud-est du pays.

Ciąg dalszy w numerze 15/2017


reklama

Ogłoszenia

Szukam Pracy

  • 2/02i Auxiliaire de vie sérieuse (références) cherche garde personnes âgées jour et...
  • 1/03**i Podejmę się opieki osoby starszej, samotnej lub inwalidy za mieszkanie,...

2 ogłoszenia

Oferty Pracy

  • R194**i URGENT - Recherche une nounou (non fumeuse - avec des papiers) pour s'occuper de 3...
  • R195i Offre d'emploi – auxiliaire parentale – temps plein – Viroflay (78220) à...

2 ogłoszenia

Wynajem Mieszkania

  • 21/02*i Do wynajęcia studio całkowicie wyposażone w cichej willowej dzielnicy. Cena 600...
  • 1248p69bis*i Wynajmę 3 studia po 30 m2 w regionie paryskim i biura 80 m2 z parkingami. A...
  • 3/04i A Louer. Chambre meublée (12,5 m2) 16ème arrondissement - quartier La Muette 7ème...

3 ogłoszenia


Aktualizacja ogłoszeń za