Faites passer les cigognes !

Richard Zienkiewicz


faites

Y aura-t-il un jour un renversement de tendance dans la démographie polonaise ?


Au 31 décembre 2016, l’Office central de statistique polonais (GUS) a dénombré 38 433 000 habitants, en baisse de 4 000 par rapport à 2015. L’Office note que c’est la cinquième année consécutive où la Pologne connaît une baisse de sa population. Durant cette période, le pays a déjà perdu plus de cent mille habitants. Pour l’année 2016, l’accroissement naturel a encore été négatif, car le nombre des naissances (382 000) a été inférieur à celui des décès (388 000), soit un manque à gagner de 6 000 habitants. Le faible nombre des naissances ne garantit plus, depuis 25 ans, le remplacement des générations. On est loin du compte avec un taux de fécondité de 1,3, alors que le seuil de renouvellement est à 2,1. Il est déjà loin le dernier baby-boom où la Pologne avait vu naître 723 000 enfants – c’était en 1983. Quant au taux de mortalité, il est stable. Moins de naissances et moins de décès, cela donne une population qui vieillit, ce qui n’est pas bon pour l’économie. Le poids des retraités pèse plus lourd sur les actifs et le pays risque de manquer de main d’œuvre.
Pour y pallier, parmi les solutions, il y a le retour des Polonais partis faire fortune ailleurs. La société Clicktrans a observé des retours plus nombreux que les départs, mais est-ce une tendance à long terme ? Dans ses publications, le GUS a noté un solde migratoire positif de 1 500 personnes pour 2016, qui vient compenser en partie le solde naturel négatif, mais il ne dit pas d’où viennent ces migrants. S’agit-il de retours de Polonais, partis depuis l’entrée de la Pologne dans l’Union européenne – dont certains reviendraient par crainte des conséquences du Brexit ? S’agit-il de rapatriés, enracinés peu ou prou dans les pays d’Europe orientale ou d’Asie centrale? Le gouvernement polonais leur a ouvert la porte et a mis en place un programme d’accueil. S’agit-il de ressortissants des pays de l’est voisins qui viennent chercher fortune en Pologne ? Sur les 1 300 000 étrangers employés dans les entreprises polonaises, il y a 96 % d’Ukrainiens. Les autres sont Biélorusses, Moldaves, Russes, Géorgiens ou Arméniens. Plus de la moitié occupe des emplois peu qualifiés, un quart d’entre eux sont ouvriers dans l’industrie et 10 % sont opérateurs de machines et d’équipements.

Ciąg dalszy w numerze 34/2017


reklama

Ogłoszenia

Szukam Pracy

  • 1/10**i Bonjour, pendant la semaine je travaille a la crèche familiale, mais je cherche...
  • 6/09**i Femme 51 ans sérieuse avec expérience cherche de travaille garde d'enfants -...

2 ogłoszenia

Oferty Pracy

  • R235i Francusko-polska rodzina poszukuje odpowiedzialnej osoby z prawem jazdy do...
  • R236*i Recherche un(e) auxiliaire de vie pour garde de nuit d’un Monsieur de 95 ans (GIR...

2 ogłoszenia

Wynajem Mieszkania

  • 7/10**i Wynajmę - apartamencie umeblowane 48m2, oddzielnie 2 pokoje, blisko metra 2 zona...
  • 17/09******i Wynajmę pokój całkowicie umeblowany dla spokojnych osób, niepalących...
  • 5/10*i Studio umeblowane. Do wynajęcia studio (dla mężczyzny bez nałogów), położone...

6 ogłoszeń

Inne

  • 4/10i Sprzedam mercedesa ML 270 CDI 2001 r. Zarejestrowany i ubezpieczony w Polsce. Silnik...

1 ogłoszenie


Aktualizacja ogłoszeń za