L’année 1917

Richard Zienkiewicz


lannee L’année 1916 avait vu les belligérants camper sur leurs positions. Comment la situation allait-elle se débloquer, alors que tout semblait figé ? Des événements majeurs, qui se déroulent presque simultanément en 1917, vont précipiter les choses. D’un côté, la révolution russe se déploie en deux phases. La première, celle de Février, renverse le tsarisme avec l’abdication de l’empereur Nicolas II, la constitution de gouvernements successifs et le chaos. Cela fera le lit de la révolution d’Octobre qui verra l’instauration du régime communiste pour 75 ans. De l’autre côté, les États-Unis mettent fin à leur isolationnisme et entrent dans la guerre en avril. Ils se rangent du côté des Alliés, principalement les Britanniques et les Français, mais les Américains ne seront vraiment opérationnels que six mois plus tard. Et il faudra attendre encore un peu plus d’un an pour voir la fin du conflit. Néanmoins, ces deux événements auront des conséquences directes sur les hostilités en changeant le cours de la guerre, mais aussi indirectes car ils changeront pour longtemps le visage du monde.
En 1917, la question polonaise apparaît au niveau international sur le fond de la guerre. Après la retraite des Russes en 1915, le royaume de Pologne est occupé par les Allemands et les Austro-hongrois. Nous avons vu que le 5 novembre 1916, avec l’idée de rallier les Polonais à la cause des empires centraux, les deux gouverneurs généraux qui administrent les territoires polonais au nom de l’Empire allemand et de la Double monarchie austro-hongroise, avaient publié simultanément un acte proclamant l’intention des monarques d’y créer un royaume de Pologne, autonome et lié à ces puissances centrales. En fait, il s’agissait de créer un État sous tutelle, dans le but de mobiliser des hommes pour renforcer les forces germano-austro-hongroises sur le front de l’Est. Quid des frontières ? Celles-ci ne sont pas définies précisément. Et les institutions ? Un mois plus tard, le 6 décembre, les gouverneurs généraux publient des ordonnances portant création du Conseil d’État provisoire du Royaume de Pologne. Composé de vingt-cinq membres – quinze pour la zone d’occupation allemande et dix pour la zone austro-hongroise –, le Conseil prend ses fonctions le 14 janvier 1917. Il nomme un exécutif de huit personnes, dont Józef Piłsudski qui est chargé du département de la Guerre. Mais il y restera à peine six mois. Il démissionne le 2 juillet, avant de refuser de prêter serment de fidélité aux empereurs d’Allemagne et d’Autriche-Hongrie, et d’appeler ses légionnaires à en faire autant. Il est arrêté et emprisonné à Magdebourg où il restera jusqu’en novembre 1918. Le 25 juillet, le Conseil d’État démissionne. Le 12 septembre, les autorités d’occupation désignent un Conseil de régence qui entrera en fonction à la fin du mois d’octobre, mais il ne sera réellement actif qu’à partir de la fin de l’année avec la nomination du premier gouvernement de Jan Kucharzewski.

Ciąg dalszy w numerze 39/2017


reklama

Ogłoszenia

Szukam Pracy

  • 18/10***i Femme cherche l'entretien de maison, garde d'enfants, et/ou personnes agées ...
  • 15/10i Aide soignante cherche du travail en tant qu'une veilleuse de nuit des personnes...
  • 1/11**i Femme 32 ans, sérieuse avec expérience cherche de travaille garde d'enfants,...

4 ogłoszenia

Wynajem Mieszkania

  • 17/09(2016)**i Wynajmę pokój całkowicie umeblowany dla spokojnych osób, niepalących...
  • 17/10*i Wynajmę pokój z balkonem dla kobiety. 8 min do metra, dzwonić po godz. 20:00...
  • 4/11i Studio do wynajęcia w Paryżu. T. 06 41 35 81 72

3 ogłoszenia

Inne

  • 14/10i Sprzedam 2 ha 41 arów ziemi z sadem koło Nowego Sącza. Druga działka do...

1 ogłoszenie


Aktualizacja ogłoszeń za